Une journée fructueuse

http://aotearoaexpedition.wordpress.com/2013/02/21/une-journee-fructueuse/

Waterfall Creek – 20 février 2013

Equipe : Didier, Alexis, Thomas, Jérémie et Simon.
Ce matin, départ vers le sud nous allons nous confronter à une végétation sèche dense et agressive sur la marche d’approche. Nous avons déjà exploré deux canyons dans ce secteur et nous savons que l’approche ne sera pas simple. Un semblant de sentier nous amène à cinq cent soixante mètres d’altitude avant de disparaître (comme prévu sur la carte). L’aventure commence nous progressons dans les arbustes épineux qui nous arrivent au mieux à hauteur des genoux, au pire au dessus de la tête. Nous nous extirpons lentement de cette végétation, pour rejoindre des éboulis plus ou moins stables mais sans épineux. Nous retrouvons ensuite les hautes herbes parsemées de plantes piquantes, nous regrettons presque les escalades dans les forêts humides et denses du nord du camp.
Neuf cent cinquante mètres d’altitude, l’entrée du canyon est peut engageante, personne n’en parle mais nous avons tous les cinq l’impression que ces deux heures trente d’approche vont juste nous servir à descendre à pied (pas de vasques, ni de cascades), un mauvais torrent. Mais une fois de plus, a sept cent mètres d’altitude, le torrent s’encaisse, une première cascade apparaît et nous retrouvons le moral (que nous n’avions pas vraiment perdu). Encaissement marqué, geyser, cascades, vue sur le lac : on se régale.

Dix sept heure, il nous reste quatre goujons et cent cinquante mètres de dénivelé à descendre, il va falloir économiser les gars !!! Dix huit heure plus de goujons et il reste une cascade pour finir dans le lac Wanaka. Après une courte réflexion, on sort le perforateur et deux amarrages forés, avec deux anneaux de dynéma nous permettrons de descendre dans un trou où s’engouffre la cascade pour se jeter dans le lac : un véritable bouquet final, pour cette belle journée. Vingt heure, retour au camp côtes d’agneau, riz, verre de rouge et tout le monde au lit.